Retour aux dédicaces

Pierre Furlan

Pierre Furlan est l’auteur de romans, de nouvelles et d’essais littéraires. Son intérêt pour le peintre suisse Louis Soutter est à l’origine de son roman « La Tentation américaine » (Actes Sud, 1993) et du récit publié chez Esperluète, « Le Violon de Soutter » (2003).
Mais il se passionne aussi pour le Pacifique Sud depuis qu’il a été invité au Randell Cottage de Wellington en 2004-2005 pour une résidence d’écriture. Il y rédige « Le Rêve du Collectionneur », roman publié par Vent des Iles en 2009 et traduit en anglais (Victoria University Press). C’est cette expérience de la Nouvelle-Zélande qui nourrit les nouvelles de « Paekakariki » (Esperluète, 2011). Continuant de fréquenter le Pacifique Sud, il signe un roman situé au Vanuatu, paru en janvier 2018 sous le titre « Le Livre des Iles noires » (éd. Vent des Iles).
Par ailleurs, Pierre Furlan, qui a passé ses années d’études à l’université de Berkeley en Californie, traduit des auteurs anglophones renommés, depuis les Américains Russell Banks, Denis Johnson, Hector Tobar ou Paul Auster, jusqu’aux Néo-Zélandais Alan Duff, Elizabeth Knox et John Mulgan. De ce dernier, il a traduit « Seul », grand classique de la littérature néo-zélandaise paru aux éditions Esperluète en 2011.

Les nouvelles de « L’Atelier de Barbe-Bleue » (Actes Sud, 2002) et de « Paekakariki » (Esperluète, 2011), toutes traduites en anglais par Victoria University Press, puis aujourd’hui celles de « Ma route coupait droit à travers le monde » (Esperluète, 2018), montrent le souci permanent chez Pierre Furlan d’une forme courte et incisive qui tranche avec l’inertie du monde.

  • Exhibitor : Esperluète Éditions
  • Spécialités : Littérature et romans , Littérature étrangère , Traduction