Retour aux dédicaces

Jessica LEFÈVRE

Née le 22 novembre 1985, je suis la fille cadette de parents tous deux issus de la Gaume (region du sud de la Belgique). Les membres de ma famille la plus proche sont:
1-Mes parents: Martine, mère au foyer et choriste depuis des années dans la troupe virtonaise “Chantegaume” et, Noël, ancien ouvrier d’usine désormais heureux retraité qui passe ses journées soit à bouquiner (je sais de qui je tiens) ou à cultiver des légumes bio dans son potager; soit à embêter son monde (principalement ma mère) lorsqu’il s’ennuie (entre deux longues siestes dans le canapé)
2-Ma soeur ainée (& co.): Patricia, jeune ex-employée de banque, mariée à Henri (qu’elle a rencontré sur son lieu de travail et épousé après leur coup de foudre – de ceux que l’on ne voit que dans les films ou les livres mais jamais dans la vraie vie) et fabuleuse (et patiente) mère de mes deux chenapans de neveux, Louis et Thibault. Une anecdote amusante que ma soeur ne cesse de répéter désormais, à qui veut bien l’entendre, depuis qu’elle sait que mon premier livre va être publié: oui, je l’avoue, c’est bien elle qui a écrit la majorité de mes rédactions scolaires jusqu’en 4ème secondaire. La preuve que tout peut changer et qu’il est possible de se bonifier avec le temps !
3-Mes grand-parents maternels (les seuls qu’il me reste): principale source de mon futur recueil de nouvelles “65 ans et plus” de par leur vie rocambolesquement passionnante (je n’en dis pas plus sinon cela risquera de gâcher la surprise !)
Bien entendu, depuis que je mène une vie d’expatriée aux aventures internationales, je peux compter tout autant sur mes nouveaux amis que sur mes anciens potes. Marie-Céline est la première lectrice de tous mes textes (quels qu’ils soient et presque sans exception), Larissa me bassine pour que je les traduise tous afin qu’elle puisse enfin les découvrir, et Stephen (un “corned-beef” pure souche), en plus de gentiment me tirer le portrait lorsque je lui en fais la demande pour une couverture ou autre, m’aide à satisfaire les exigences de Larissa (et de bien d’autres dont je tairais les noms) en corrigeant et peaufinant la traduction anglaise de « Histoires de poche », mon premier recueil de nouvelles.

Comptable de formation mais passionnée de littérature et d’écriture depuis son adolescence, je rédige mes textes entre La Belgique et les Pays-Bas, où je réside depuis 2012, et transporte le lecteur dans mon monde imaginaire mêlant suspense et humour. « Histoires de poche » est mon premier recueil de nouvelles à paraitre aux éditions Acrodacrolivres (sortie prévue pour novembre 2015).
RAPPORT AVEC ACRODACROLIVRES :
Samanta Borzi. Tout a commencé avec elle et via ce court-métrage (« Effet Miroir ») qu’elle voulait réaliser. Un projet d’utilité publique ayant un lien direct avec son histoire personnelle et pour lequel j’ai directement eu un coup de cœur. Le concept m’a tout de suite séduite et j’ai décidé, comme beaucoup d’autres par la suite, d’apporter ma contribution en le finançant partiellement. Lorsqu’elle m’a contactée pour me remercier de ma dotation, nous avons beaucoup discuté de nos projets mutuels et, étant elle aussi auteure, m’a conseillé de prendre contact avec « un gars super, généreux et très sérieux » (ses propres termes) qui pourrait peut-être m’aider à concrétiser mon propre projet littéraire : Bou Bounoider.

  • Exhibitor : Acrodacrolivres
  • Exhibitor : Service du Livre Luxembourgeois
  • Spécialités : Nouvelles , Roman