Présidente d’honneur

Aslı Erdoğan, Présidente d'honneur

Née en 1967 à Istanbul, Aslı Erdoğan est une des voix les plus importantes de la littérature turque d’aujourd’hui, traduite en Europe, aux Etats Unis et en Arabe. Elle construit une oeuvre faite de textes assez inclassables, très poétiques, où la métaphore l’aide à prendre ses distances par rapport à l’ennui qui sourd de la réalité objective des choses. On peut citer ainsi La ville dont la cape est rouge ou Les oiseaux de bois, traduit en neuf langues.

Fille d’opposants politiques aux régimes turcs issus des putschs, elle a vu ses parents se faire arrêter et torturer dans les années 1980 et 1990. Très rapidement, elle s’affirme à son tour comme militante des droits de l’homme en faisant siennes trois causes : les droits des femmes, la reconnaissance du génocide arménien et la cause des Kurdes. C’est pour ses chroniques dans le quotidien kurde Ozgür Gündem et son soutien à la minorité kurde qu’elle est arrêtée entre août et décembre 2016. Libérée sous contrôle judiciaire, elle risque la prison à perpétuité mais récupère finalement son passeport en octobre 2017. En mars de cette année aura lieu à Istanbul la sixième audience de son procès. 

Au Printemps, les éditions Actes Sud publieront pour la première fois L’homme coquillage, son premier roman, paru en 1993. Exceptionnellement le livre sera disponible en avant-première à la Foire du Livre de Bruxelles. Qui mieux qu’elle, qui a été assignée à résidence en Turquie, pour qui la notion de frontières a été un enjeu problématique à de nombreuses reprises, qui s’est intéressée au métissage, et qui a défendu le droit des femmes à « franchir la ligne », pour incarner la thématique de la Foire du livre de Bruxelles 2018 : Sur la route ?

Le programme de la Présidente

Les rencontres

Jeudi 22 février – BOZAR

20h – Ecrire en Turquie aujourd’hui
BOZAR accueille l’intellectuelle turque Aslı Erdoğan, dont l’engagement a fait un témoin privilégié de la réalité politique dans son pays et Burhan Sönmez, écrivain kurde écrivant en turc, traduit dans une trentaine de langues. Tous deux confrontés à la répression policière, ils échangeront leurs vues sur ce que veut dire écrire en Turquie, aujourd’hui.
Avec Aslı Erdoğan et Burhan Sönmez
Animé par Kerenn Elkaïm
Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles, en co-production avec BOZAR
Attention : cette rencontre aura lieu à Bozar (Rue Ravenstein 23 – 1000 Bruxelles). Réservation sur bozar.be.

Vendredi 23 février – Théâtre des mots

19h – Autour d’Aslı Erdoğan : “Poètes … vos papiers !”
Recueils de textes, créations théâtrales, manifestations, tribunes dans la presse : de nombreuses actions ont été entreprises de par le monde pour soutenir Aslı Erdoğan. Comment faire, aujourd’hui, pour continuer à soutenir les écrivains qui, à cause de leurs écrits, sont toujours sous les verrous ?
Avec Aslı Erdoğan, Michèle Idels (Co-directrice des Editions des Femmes-Antoinette Fouque) et Jean Jauniaux (Ecrivain, Président du PEN Club Belgique) 
Animé par Martine Cornil
Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles

Samedi 24 février – Théâtre des mots

14h – Ecrire, témoigner, résister
Alors qu’Asli Erdogan vient de se voir remettre le Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes, il nous a semblé intéressant de confronter son expérience et son parcours avec ceux de Tahar Ben Jelloun. L’expérience de l’enfermement et de la confrontation à un pouvoir politique autoritaire semble avoir été décisive dans la naissance des deux écrivains qu’ils sont devenus. Rencontre.
Avec Asli Erdogan et Tahar Ben Jelloun
Animé par Francis Van de Woestyne
Organisé par la Foire du livre de Bruxelles, en partenariat avec La Libre Belgique