Ayiti la ! Les lettres haïtiennes en mouvement

« Je ne suis pas en exil, je suis en voyage »
Dany Laferrière, mai 2016

Le voyage, qu’il soit géographique ou symbolique, réel ou imaginaire, vécu ou intériorisé, est présent dans de nombreuses oeuvres de littérature haïtienne contemporaine. Sans vouloir l’ériger en thématique transversale, le voyage comme métaphore du changement, du bouleversement, de la marche en avant, de l’exil, de l’aller et le retour, symbolise la grande diversité qui caractérise cette littérature. De plus, elle est partout, elle voyage sans cesse, dans le temps et dans l’espace. Haïti agit comme un aimant qui permet des prises de distance tout en gardant le lien avec le pays.

Une occasion de rencontrer ces femmes et ces hommes de lettres haïtiennes, témoins du foisonnement d’une littérature en mouvement, ancrée dans une mondialité omniprésente.

Mercredi 7 juin 2017

20.00 – Le Witloof Bar – Carte blanche « Dany Laferrière invite à sa table ». Les convives sont les auteurs invités et… quelques invités surprise !

Jeudi 8 juin 2017

Les Midis du roman au Jardin : confidences d’auteurs

12.30 Gary Victor – Les Temps de la cruauté, Philippe Rey, 2017

13.00 Louis-Philippe Dalembert – Avant que les ombres s’effacent, Sabine Wespieser, 2017

13.30 Martine Fidèle – Double Corps, C3 Editions, 2015

18.00 – La Rotonde – Apéro poétique

Lectures de Louis-Philippe Dalembert, Dany Laferrière, James Noël, Makenzy Orcel, Néhémy Pierre-Dahomey, Emmelie Prophète

20.00 – La Rotonde – Rencontre-lectures « Littérature et mondialité »

L’Afrotopia vise à « articuler une proposition africaine de civilisation en dehors d’une dialectique de la réaction et de l’affirmation, sur un mode créatif » Felwine Sarr

Des auteurs d’Afrique et des Caraïbes échangeront sur ce qui féconde la pensée aujourd’hui, que ce soit en Afrique ou dans les Caraïbes. Et si, tel que Felwine Sarr le propose, se développaient de nouvelles utopies loin des schémas de pensée occidentaux ? Quel rôle la littérature peut-elle jouer dans cette réflexion ? Y a-t-il une littérature ‘’noire’’, une littérature afro-caribéenne ? Est-elle un moyen pour décoloniser la pensée, offrant le contrepoids à une vision européo-centrée du monde ? Comment se construisent les imaginaires dans cette mondialité omniprésente ?

In Koli Jean Bofane, Louis-Philippe Dalembert, Martine Fidèle, Dany Laferrière, James Noël, Makenzy Orcel, Néhémy Pierre-Dahomey, Emmelie Prophète, Rodney Saint-Eloi, Felwine Sarr, Gary Victor.

Vendredi 9 juin 2017

Les Midis du roman au Jardin : confidences d’auteurs

12.30 Néhémy Pierre-Dahomey – Rapatriés, Le Seuil, 2017

13.00 Makenzy Orcel – L’Ombre animale, Zulma, 2016

13.30 Emmelie Prophète – Le bout du monde est une fenêtre, Mémoire d’Encrier, 2015

18.00 – Le Cinéma – Film « Mort sans sépulture » d’Arnold Antonin

Jacques Stephen Alexis est certainement l’un des plus éminents écrivains d’Haïti et de la Caraïbe. Revenu en Haïti en 1961 après un long périple à l’étranger, l’auteur de « Compère Général Soleil » et de « L’espace d’un cillement » est enlevé, et est, depuis lors, porté disparu avec quatre de ses compagnons. Ce film montre les efforts pour retrouver sa trace et décrypter le mystère de sa disparition. En même temps, il nous porte à découvrir le révolutionnaire, le penseur, l’homme de science, le père aimant et l’immense écrivain.

19.30 – Le Cinéma – Rencontre-hommage à Jacques Stephen Alexis en présence du réalisateur Arnold Antonin, Gary Victor et Néhémy Pierre-Dahomey

21.00 – L’Orangerie – Spectacle IntranQu’îlle « Insurrection amoureuse »

Une invitation à plonger dans le bain d’IntranQu’îllités, une revue tumultueuse et sans frontière qui évolue dans l’union libre des genres pour capter les vibrations et les imaginaires du monde, par le prisme de la beauté. Née par la force des choses au lendemain du séisme de 2010, IntranQu’îllités est conçue par ses fondateurs, James Noël et Pascale Monnin, comme une revue de grande magnitude à partir de la faille même, pour contrarier les certitudes et les idées reçues, et ainsi donner libre cours à tous les vents du monde. Haïti a développé une tradition de terre-de-passage, de terre-carrefour pour les artistes et les écrivains et les intellectuels. Ils se fréquentent, discutent, créent des des passerelles, des revue, se réunissent au sein des écoles, de cénacles et des mouvements. Qu’en est-il de la revue IntranQu’îllités ? Quatre numéros ont déjà vu le jour. Le dernier (Manisfeste pour un nouveau monde) rassemble pas moins de 150 contributeurs pour une « Haïti de luxe, putain! » Un monde luxuriant et révolté qui invite à la tendresse.

Une occasion de vivre cette revue, le temps d’une soirée poétique et musicale, sous la houlette de James Noël.

Avec la participation de Geneviève Damas, Martine Fidèle, Dominique Gillerot, Dany Laferrière, James Noël, Makenzy Orcel, Marc Alexandre Oho Bambe, Néhémy Pierre-Dahomey, Emmelie Prophète, Dorcy Rugamba, Rodney Saint-Eloi, Gary Victor et bien des surprises découpées sur du papier à musique.

Contact presse : +32 2 217 90 71

Dominique GILLEROT – dominique@cec-ong.org

Laura GOUPIL – laura@cec-ong.org

Un événement organisé par : Coopération Education Culture ong
En collaboration avec la Plateforme Haïti et Echanges & Synergie
Avec le soutien de Wallonie – Bruxelles International – WBI
Partenaires : Le Botanique, Librairie Candide, ZINtv et La Foire du Livre de Bruxelles

Infos pratiques :

Lieu de l’événement :
LE BOTANIQUE – Centre Culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Rue Royale, 236 – 1210 – Bruxelles – Belgique +32 2 218 37 32
www.botanique.be

Organisateur :
Coopération par l’Education et la culture Ong
19f avenue des Arts – 1000 Bruxelles +32 2 217 90 71
www.cec-ong.org